© 2017 fredericfavre.ch

 
 

PORTRAIT

 

Je m’appelle Frédéric Favre. Né en 1979, je suis marié et l’heureux papa de trois enfants nés en 2007, 2009 et 2014. Domicilié à Vétroz, j’ai grandi à Dorénaz mais je suis originaire de Sierre.

 

Proche des idées libérales-radicales depuis de longues années, je n’ai pu m’impliquer en politique que récemment en raison de 9 années de formations professionnelles continues en emploi. En effet, j’ai successivement obtenu un brevet fédéral en assurances sociales, un diplôme fédéral RH ainsi qu’un Master en management des organisations pour finalement terminer par un doctorat en gestion des affaires (Doctorate in Business Administration).

 

Durant ma carrière professionnelle, j’ai occupé des postes de direction au niveau de deux entreprises du commerce de détail dont la fonction de Chef du département des ressources humaines pour Migros Valais (env. 2100 collaborateurs) que j’occupe actuellement. Professionnellement, je défends des valeurs de respect, d’humanisme ainsi que d’égalité de traitement entre hommes et femmes mais également entre les différentes parties de notre Canton (Haut / Bas Valais).

Je suis également juge au Tribunal du travail du Canton du Valais et membre de la commission cantonale du Fonds du sport ainsi que de la commission cantonale tripartite.

 

Au niveau associatif, je suis Président de l’association Petit Papillon (soutien à la parentalité) ainsi que de l’association cantonale de karaté.

 

Sur le plan politique je suis un PLR convaincu car, à mes yeux, c'est le seul parti qui promeut simultanément l'économie et la famille. Je soutiens aussi son mouvement Avenir Ecologie, depuis 2013, car je pense qu’une gestion durable de nos ressources est nécessaire pour laisser aux générations futures une Terre où il fait bon vivre. Par contre, je suis d’avis que pour assurer une gestion durable l’écologie doit être rentable, ce que je peux apprécier dans ma maison Minergie® par exemple.

En mai 2016, j’ai accepté de prendre la présidence ad intérim du PLR de Vétroz-Magnot afin d’aider le comité en place dans la campagne pour les élections communales.

 

Ceux qui me connaissent me décrivent comme quelqu’un de droit, respectueux, déterminé et professionnel. J’estime que ces qualités sont importantes pour diriger des organisations modernes (privées et publiques).

 

Si je suis candidat au Conseil d’Etat en 2017, c’est que je suis convaincu que le Canton du Valais a également besoin de personnes ayant une expérience de gestion dans l’économie privée. De plus, je suis persuadé que l’Etat est au service de ses citoyennes et citoyens ainsi que des entreprises afin de créer des conditions permettant de développer l’employabilité des individus et la compétitivité des entreprises. Ceci permettra de créer un vrai Etat social profitable à tous. Pour ces raisons, je suis prêt à m’investir et mettre mes compétences ainsi que mon expérience à disposition des Valaisannes et Valaisans.

  • White Facebook Icon

CONTACTEZ-MOI

En cas de question ou remarque, vous pouvez m’adresser un message

 PROFESSIONNALISME 

Avec mon CFC d’employé de commerce, je suis homme du terrain ! Néanmoins «la pratique sans la théorie est aveugle. La théorie sans la pratique est impuissante.» (Emmanuel Kant), raison pour laquelle je me suis perfectionné en emploi durant neuf années consécutives pour arriver aujourd’hui au poste de Chef des ressources humaines de la deuxième entreprise privée du Canton du Valais avec 2100 collaboratrices et collaborateurs.

 

Cela démontre bien l’importance que je mets dans la formation (de base et / ou continue), élément essentiel pour gérer de manière professionnelle des organisations modernes (privées et publiques).

VALEURS

 

 RESPECT 

Le respect est le fondement de beaucoup de choses pour nous et pour notre relation avec les autres. Au niveau d’un Conseil d’Etat, j’estime son application à plusieurs niveaux :

  • Vis-à-vis des citoyennes et citoyens qui sont en droit d’attendre de l’Etat et de son personnel d’être considérés avec respect 
    indépendamment de leur niveau social, leurs choix de vie, leurs croyances ou leurs origines ;

  • Vis-à-vis des communes. Celles-ci sont des partenaires et doivent être considérées comme telles grâce à un dialogue ouvert et une écoute attentive.

  • Vis-à-vis du personnel de l’Etat qui doit pouvoir travailler dans de bonnes conditions afin de servir
    sa clientèle de manière professionnelle.

  • Vis-à-vis des femmes et hommes politiques qui se sont investis et s’investissent encore pour faire évoluer notre Canton.

  • Vis-à-vis de notre Planète (de manière générale) afin de préserver cet endroit qui nous accueille et d’assurer sa pérennité pour les générations futures.

 DROITURE 

Fils d’une employée de commerce et d’un postier, je suis fier de mon éducation. Celle-ci se base sur le travail et l’abnégation mais également sur la probité, c’est-à-dire la qualité de quelqu’un qui observe parfaitement les règles morales, qui respecte scrupuleusement ses devoirs, les règlements, etc. (Larousse).

 

Cette valeur devient importante pour nos femmes et nos hommes politiques afin de (re)gagner la confiance ces citoyennes et citoyens.

 

Je n’ai aucun avantage personnel à protéger, aucun engagement ou dette morale vis-à-vis de tiers qui m’empêcherait de défendre le bien commun de manière libre.

 DETERMINATION 

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. », cette citation de Mark Twain me correspond assez bien. Je ne me pose que rarement la question si savoir si quelque chose est possible mais plutôt de quelle manière y arriver.

 

Mes carrières sportives (karaté et arbitrage de hockey sur glace), mon parcours de formation en emploi et mon cursus professionnel me donnent raison.

 

Je veux mettre mon leadership à disposition pour faire avancer notre Canton dans les défis importants qui l'attendent durant ces prochaines années.

 
 
 
 

AGENDA

 

ACTUALITE